Le Grand Nord

Ce territoire se dompte aisément, malgré la longue distance qui nous y mène. Le Grand Nord, c’est cette terre magnifique au bout du caillou, à l’extrême Nord calédonien. Que l’on vienne de Ouégoa (Est) ou de Koumac (Ouest), on peut y apercevoir en face, cette pléiade d’îlots dont la plus importante, l’île de Bélèp, qui veille sur ce bout de terre.

Les Espaces de l'Ouest

Protégée des vents dominants par la Chaîne, le territoire que l’on dénomme « Les Espaces de l’Ouest », est sujet à un micro climat sec et aride. Bénéficiant de grandes plaines, c’est une Terre d’élevage, de grandes étendues d’exploitations agricole et de stock men. À première vue hostile, la côte Ouest offre un potentiel agricole exceptionnel.

La Côte Océanienne

De Pouebo à Ponerihouen, la côte Est s’expose aux vents dominants et donc est plus humide. Elle présente des paysages de forêts exubérantes le long d’une étroite bande littorale enchâssée entre les montagnes et l’océan. Du bord de mer on peut y admirer la cime de la chaîne centrale.

Le Nord Minier

À deux heures de la capitale et de son agitation, le Nord Minier offre au fil du lever de soleil, un festival de couleurs où les nuances chaudes de la terre se fondent dans la végétation luxuriante. Terre généreuse et fertile, cette région attire les plus fins gourmets et les amateurs d’évasion grande.

Espaces de l’ouest

Espaces de l'ouest

Protégé des vents dominants par la Chaîne, le territoire que l’on dénomme « Les Espaces de l’Ouest », est sujet à un micro climat sec et aride. Bénéficiant de grandes plaines, c’est une Terre d’élevage, de grandes étendues d’exploitations agricoles et de stock men. A première vue hostile, la côte Ouest offre un potentiel agricole exceptionnel. La sinueuse côte de mangrove fertile, bordée de longues plaines sur lesquelles sont cultivés les produits agricoles locaux et où paissent en liberté de larges troupeaux dans des propriétés de plusieurs centaines d’hectares.

Il offre un paysage de larges et longues plaines herbeuses et de savane dont l’arbre emblématique est le niaouli. Progressivement, de petites séries de collines et de plateaux, recouverts de forêt sèche mènent vers les contreforts de la chaine centrale.
C’est le long de cette côte que vous trouverez l’héritage des premiers « stock Men » venus s’installer sur la côte en y développant l’élevage bovin.
Une activité économique importante et qui constitue un élément de la culture en province Nord aujourd’hui, que vous pouvez découvrir lors des fêtes agricoles communales.
Par ailleurs, la mine y a laissé et y laisse encore des traces importantes à ciel ouvert, sur des montagnes qui ont ainsi l’air griffées de blanc.
Cette activité n’est pas sans incidences, et c’est pourquoi des initiatives locales accompagnées par les pouvoirs publics concourent à la réhabilitation de sites endommagés. Les populations locales le savent et ont appris à respecter et utiliser au mieux les ressources qui les entourent.
Le littoral, quant à lui, dominé par la mangrove et souvent méconnu est pourtant plein de richesse et d’atouts. En effet, la mangrove est un écosystème maritime qui se développe dans des zones appelées « estran », à l’embouchure de rivières qui donnent sur la mer.

Les villes

du grand nord

Découvrez

Également