Le Grand Nord

Ce territoire se dompte aisément, malgré la longue distance qui nous y mène. Le Grand Nord, c’est cette terre magnifique au bout du caillou, à l’extrême Nord calédonien. Que l’on vienne de Ouégoa (Est) ou de Koumac (Ouest), on peut y apercevoir en face, cette pléiade d’îlots dont la plus importante, l’île de Bélèp, qui veille sur ce bout de terre.

Les Espaces de l'Ouest

Protégée des vents dominants par la Chaîne, le territoire que l’on dénomme « Les Espaces de l’Ouest », est sujet à un micro climat sec et aride. Bénéficiant de grandes plaines, c’est une Terre d’élevage, de grandes étendues d’exploitations agricole et de stock men. À première vue hostile, la côte Ouest offre un potentiel agricole exceptionnel.

La Côte Océanienne

De Pouebo à Ponerihouen, la côte Est s’expose aux vents dominants et donc est plus humide. Elle présente des paysages de forêts exubérantes le long d’une étroite bande littorale enchâssée entre les montagnes et l’océan. Du bord de mer on peut y admirer la cime de la chaîne centrale.

Le Nord Minier

À deux heures de la capitale et de son agitation, le Nord Minier offre au fil du lever de soleil, un festival de couleurs où les nuances chaudes de la terre se fondent dans la végétation luxuriante. Terre généreuse et fertile, cette région attire les plus fins gourmets et les amateurs d’évasion grande.

Côte océanienne

Ponérihouen

Pwäräiriwâ (Ponérihouen) et son pont Eiffel

Pwäräiriwâ qui signifie en langue à l’embouchure de la rivière compte une treizaine de tribus : Tchamba, Néouta, Grondu, Grochain, Saint-Yves, Napwepa, l’Embouchure, Goyetta, Goa, Mou, Monéo, Néavin et Po, toutes réparties sur le long du littoral jusqu’aux vallées verdoyantes.

La légende raconte que la région de Tchamba fur le lieu de départ du peuplement de la Grande Terre de la Nouvelle-Calédonie avec le clan Bayes vers le sud et le clan Dui vers le nord.
Pourtant comme Vook (Voh), le café se cultivait aussi dans la région. Aujourd’hui, des producteurs se sont regroupés pour professionnaliser la production. Une station de recherche a été installée pour développer les variétés, principalement des robustas de qualité. Plusieurs espèces sont élevées, au soleil ou sous ombrage. Le café de Pwäräiriwâ (Ponérihouen) est torréfié sur Pwêêdi Wiimïä (Poindimié).
Des activités touristiques sont également proposées pour découvrir autrement la région : accueil en tribu à Tchamba chez Hélène, pêche sportive avec Tiakan Fishing, randonnée pédestre, initiation à la sculpture ou au tressage avec l’association Aiida.
Pour les randonneurs, Pwäräiriwâ (Ponérihouen) compte 2 tronçons du GR Nord : étape Napwepa / Tchamba et étape Tchamba / Saint-Thomas.
Chaque année, la commune organise sa fête communale autour de l’igname et du taro au mois de juillet. Un événement festif où des concours, de l’animation musicale et danses sont au rendez-vous.

Ponerihouen

Découvrez

Également