primi sui motori con e-max

pouebo

Pouébo vit principalement de la banane. Et ici, cette vie agricole a pris une dimension culturelle avec la création, en 1997, des "Journées Mwata" qui se célèbrent chaque année en octobre.

Une fête née d'une double évidence, les 16 tribus de la commune cherchaient un moyen de se rassembler autour d'un thème fédérateur… qui logiquement fut la banane ! Le Mwata est une préparation culinaire traditionnelle à base de banane vertes et mûres et de lait de coco, le tout enveloppé dans une feuille de bananier qui protège les ingrédients au cours de la cuisson. À l'occasion de la fête, nombre d'animations sont organisées, mais l'un des temps fort reste la désormais traditionnelle course de chevaux sur la plage, les bêtes étant montées à cru par leur cavalier, sans selle, ni tapis, ni bride. De l’inédit qui attire immanquablement les foules.

Pouébo recèle aussi un important vivier de sculpteurs, notamment à la tribu de Yambé. Ils travaillent plusieurs matières, dont le bois, mais c'est la pierre savon, tendre et douce, qu’ils mettent le plus en valeur. La commune offre de nombreuses possibilités de découverte, dans les vallées ou du côté de la mer. Allez par exemple vous rafraîchir dans l'eau limpide de la cascade de Colnett (Pwe-Weina), sur la plage de sable blanc de Mahamate ou celle de Saint-Mathieu, ou randonner au milieu de l’exceptionnelle mangrove de Mazedet, en plein cœur de la "Zone côtière Nord et Est", inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Situé sur la commune de Pouébo, Balade est le nom d'une tribu et d'un lieu historique. En effet c'est ici que James Cook a débarqué pour la première fois en 1774 sur cette terre qui lui rappelait l'Écosse et qu'il a ainsi nommé Nouvelle-Calédonie… C'est également à cet endroit que la France a pris possession de la Calédonie le 24 septembre 1853 en la personne du contre-amiral Auguste Febvrier Despointes. Un monument commémoratif et l’église de Saint-Denis se trouvent également à Balade.