primi sui motori con e-max

kaala gomen

Le Mont Kaala, situé avant le village lorsqu'on vient du Sud, et le goménol, extrait du niaouli, ont donné leurs noms à cette commune qui vit de l'agriculture et de la mine. Pour la petite histoire, sachez que Ouaco, qui dépend de la commune Kaala Gomen a été très célèbre en son temps. Pour commencer c’est le site calédonien le plus proche de l'Australie et, à ce titre, le premier vol qui a relié nos deux pays s’est envolé de Ouaco en 1931, alors qu’un câble reliait déjà les deux territoires pour les liaisons télégraphiques. Une petite stèle placée sur le site de Téoudié rappelle cet épisode insolite de l'histoire locale des communications.

Par ailleurs, Ouaco devint célèbre à travers toute la Calédonie pour sa conserverie de Corned Beef, notamment à l'époque du colonel Dix. Dépêché sur place par la société anglaise qui avait racheté la société, l’homme disposait d’un staff qui comptait alors le bétail par milliers de têtes, et Ouaco vivait presque en autarcie, avec son abattoir, sa conserverie de viandes et ses multiples productions agricoles. L'euphorie dura jusqu'aux années 1970, où Ouaco prit le virage de l'exploitation minière.

Et le lieu, que l’on visite rarement, témoigne d'un passé où se mêlent les vies agricole et minière du pays. En se dirigeant vers l’océan, on aperçoit toujours la maison du colonel Dix, face au lagon. Et en bord de mer, les restes d'un chemin de fer qui servait à acheminer les marchandises jusqu'au wharf, lorsque les bateaux venaient charger les productions de la conserverie.

Et si l’on se retourne, on a une vue imprenable et magnifique sur les majestueux massifs qui renferment le précieux minerai de nickel, lequel nourrit désormais la population depuis la fin de la grande époque.