primi sui motori con e-max

canala

Blottie au fond d'une baie, Canala, baptisée Napoléonville à la grande époque, a failli devenir la capitale de la Nouvelle-Calédonie, car l’amiral Tardy de Montravel tomba littéralement sous le charme de ce site au potentiel de développement qu’il estimait important.

Un siècle plus tard, pendant les années 1980, Canala s'est rendue autrement célèbre pendant les "Événements", la commune étant alors un redoutable fief indépendantiste. Une tendance qui n’a pas changé, mais qui s’affirme plus paisiblement.

Aujourd'hui, Canala est, elle aussi, une commune étroitement liée à l'activité du nickel.

Mais elle a autrefois connu son heure de gloire avec les sources thermales de La Crouen, dont les vertus étaient connues pour lutter contre l'hypertension, l'asthme, les rhumatismes et les troubles respiratoires. Beaucoup d’habitants aimeraient d’ailleurs réhabiliter ce site d’exception, afin de créer un attrait touristique supplémentaire à leur village. À voir aussi, la cascade de Ciu, les vallées de Dothio et de la Pehanno ainsi que le Pic des Morts qui offre un point de vue magnifique.

Sachez qu’il existe deux moyens de se rendre à Canala : soit par Thio, soit par La Foa. Si l'on vient de Thio, il faut emprunter la route à horaires (que l’on ne vous recommandera pas…), sinueuse et escarpée, par le col de Petchécara. Préférez donc la seconde option, franchement moins risquée.

Pour information, voici les heures de passage pour la route à horaires : 

- De Canala à Thio : heures rondes paires

- De Thio à Canala : heures rondes impaires