Le Grand Nord

Ce territoire se dompte aisément, malgré la longue distance qui nous y mène. Le Grand Nord, c’est cette terre magnifique au bout du caillou, à l’extrême Nord calédonien. Que l’on vienne de Ouégoa (Est) ou de Koumac (Ouest), on peut y apercevoir en face, cette pléiade d’îlots dont la plus importante, l’île de Bélèp, qui veille sur ce bout de terre.

Les Espaces de l'Ouest

Protégée des vents dominants par la Chaîne, le territoire que l’on dénomme « Les Espaces de l’Ouest », est sujet à un micro climat sec et aride. Bénéficiant de grandes plaines, c’est une Terre d’élevage, de grandes étendues d’exploitations agricole et de stock men. À première vue hostile, la côte Ouest offre un potentiel agricole exceptionnel.

La Côte Océanienne

De Pouebo à Ponerihouen, la côte Est s’expose aux vents dominants et donc est plus humide. Elle présente des paysages de forêts exubérantes le long d’une étroite bande littorale enchâssée entre les montagnes et l’océan. Du bord de mer on peut y admirer la cime de la chaîne centrale.

Le Nord Minier

À deux heures de la capitale et de son agitation, le Nord Minier offre au fil du lever de soleil, un festival de couleurs où les nuances chaudes de la terre se fondent dans la végétation luxuriante. Terre généreuse et fertile, cette région attire les plus fins gourmets et les amateurs d’évasion grande.

Nord minier

Canala

Xârâcùù (Canala), au pays de la mandarine

12 tribus, réparties dans la chaîne et au bord des côtes, composent la commune de Canala. Autrefois appelé Napoléonville, Canala fut connu pour avoir été un centre d’exploitation du nickel avec les mines de Nakety et de Boakaine.

Bien que la commune ait pu se développer grâce aux activités minières, la nature en terre xârâcùù reste riche et variée : des forêts luxuriantes que vous découvrirez au gré des randonnées guidées, des cascades pour se rafraîchir comme celle de Ciu sur les hauteurs de Gélima, ou encore des spots de canyoning.
Dans cette commune, se cache la source thermale de la Crouen dont les vertus sont bien connues : celle de lutter contre l’hypertension, l’asthme et les troubles respiratoires. Bien qu’à ce jour le site mériterait une réhabilitation, la Crouen reste fréquentée par les habitants du coin qui s’y rendent habituellement tôt le matin ou en fin de journée.
Mais la commune doit également sa renommée à son fruit : la mandarine de Canala, un fruit naturel et agréablement sucré, très apprécié des calédoniens. Et chaque année dans le courant du mois de juillet, Canala organise sa fête de la mandarine, un moment festif où des concours et des dégustations gratuites sont prévus.

Canala

Découvrez

Également